PHASE 4

CRÉÉE EN 1981, PHASE 4 EST LE PRESTATAIRE TECHNIQUE – LUMIÈRE ET VIDÉO – LEADER DES PLUS GRANDS SHOWS TV FRANÇAIS.

Son équipe, constituée d’une trentaine de personnes, assure ainsi la majorité des prime-time sur les différentes chaines publiques et privées (Taratata, The Voice, Danse avec les stars, Les Enfoirés, le Festival de Cannes…).
Grâce à la création en 2008 d’un département de création de contenus et en 2010 d’un département vidéo, Phase 4 est en mesure de mettre en œuvre des systèmes de plus en plus sophistiqués (liaison Fibre, DMX HF, Moteurs asservis, Mapping 3D…) pour la plus grande satisfaction de millions de téléspectateurs.
Intégrée au groupe B Live en 2015, Phase 4 apporte des synergies opérationnelles avec toutes les composantes du groupe et permet ainsi de proposer des offres complètes et packagées.

ANDRÉ MYTNIK

André Mytnik commence sa carrière comme technicien laser en Italie avant de devenir régisseur de la partie lumière de Régie Scène, acteur emblématique de la prestation technique sur les tournées musicales au début des années 1980.
Soucieux de développer le marché alors inexploré de l’audiovisuel, il crée en parallèle sa propre entreprise, Phase 4, qui devient leader en quelques années.

ALFRED SANTILLI

Après avoir été un temps GO au Club Med puis responsable lumière chez Régie Scène, « Frédo » a choisi de monter sa propre entreprise – Régie Lumière – qui marque de son sceau le monde du spectacle vivant depuis plus de 25 ans.
En intégrant le groupe B Live, son objectif est de donner un coup de boost au secteur grâce à une nouvelle vision, une stratégie et un outil de travail sans commune mesure avec celui dont chacun disposait jusqu’ici.

RÉGIE LUMIÈRE

CETTE SOCIÉTÉ, SPÉCIALISÉE DANS LA LOCATION DE MATÉRIEL D’ÉCLAIRAGE, EST NÉE EN 1993 ET EST VITE DEVENUE L’UN DES ACTEURS DE RÉFÉRENCE DE CE MÉTIER.

Spécialisée dans le spectacle vivant et comptant une trentaine de personnes, Régie Lumière est présente sur de nombreuses tournées (Stromae, Justice, Christine and the Queens, Louane…) mais aussi des « one shot » dans des salles de concerts comme le Zénith, l’Accord Hôtel Arena, le Palais des Congrès ou l’Olympia et de nombreux festivals (Vieilles Charrues, Francofolies…). Soucieuse de rester dans la course, Régie Lumière a toujours cherché à innover (en particulier en matière de projecteurs) et s’est peu à peu spécialisée dans la vidéo et les réseaux. Pour l’entreprise, s’adosser au groupe B Live s’avère un moyen d’être plus efficace face à la concurrence en proposant une prestation complète associant le son à la lumière grâce à la synergie inhérente au groupe.

SILENCE

PRÉCURSEUR DU SON LIVE À LA TÉLÉVISION, SILENCE ! ACCOMPAGNE TOUTES LES CHAINES DE TV ET LES PRINCIPAUX PRODUCTEURS DU PAF DEPUIS 1996.

Aujourd’hui 80 % des plateaux en live sont sonorisés par Silence ! (The Voice, les Victoires de la musique, les NRJ Music Awards).
Silence ! est une des rares sociétés en France à proposer des cars de régie mobile pour des événements spécifiques comme le Tour de France ou des plateaux TV tels que les Victoires de la Musique. Prescripteur et développeur de solutions originales, Silence ! a également participé activement à l’équipement de grandes salles parisiennes comme l’Opéra Bastille ou le Châtelet.
Son entrée dans le groupe B Live a renforcé sa position de leader et lui permet désormais de faire appel à des compétences complémentaires en interne.

ON OFF

CRÉÉ EN 1993 ET HÉRITIER DE L’HISTORIQUE RÉGIE SCÈNE, ON OFF EST SANS CONTESTE L’UN DES ACTEURS MAJEURS DE LA SONORISATION POUR LE SPECTACLE VIVANT ET L’ÉVÉNEMENTIEL.

Du micro à l’enceinte de diffusion en passant par la table de mixage, On Off dispose d’un matériel de dernière génération constamment renouvelé ; ce qui explique qu’il accompagne de multiples artistes en tournée (Frero Delavega, Kyo, Feu Chatterton, M. Pokora…) tout en étant le prestataire historique de festivals d’envergure (Rock en Seine, Printemps de Bourges… ) et des lieux aussi divers que le Stade de France, le Zénith, l’Olympia, le Palais des Sports…
Dans un secteur extrêmement concurrentiel, son rapprochement avec Régie Lumière sous l’égide du group B Live lui permet désormais de mettre en œuvre des synergies opérationnelles et de proposer des offres complètes et packagées sur les spectacles les plus exigeants.

SYLVAIN BROTTES

Muni d’un diplôme en électronique, Sylvain Brottes entre chez Melpomen en 1998 et devient vite spécialiste de l’équipement audiovisuel des salles de spectacles et lieux événementiels d’abord à Nantes puis à Paris où il est chargé du marché du Stade de France en 2010.
En octobre 2017 il est nommé à la tête de On Off et Silence ! où il cultive l’esprit d’équipe nécessaire, selon lui, pour résister à la pression inhérente à ce métier.

THIERRY TRANCHANT

Lui même ancien musicien, Thierry Tranchant, qui a co-créé Melpmomen sur un marché naissant, a le souci de conserver l’humain au cœur du système pour fidéliser les clients, bien sûr, mais aussi et surtout pour comprendre les besoins des créatifs qui font appel à lui.

MELPOMEN

LE COEUR DU MÉTIER DE MELPOMEN, À LA CRÉATION EN 1982, ÉTAIT LA LOCATION DE MATÉRIEL TECHNIQUE ET LA PRESTATION EN SON, ÉCLAIRAGE, VIDÉO, STRUCTURES ET ACCROCHAGE.

Son expertise est appréciée sur les gros festivals comme Transmusicales depuis 1981 ou le Printemps de Bourges depuis 1984, ainsi que Hellfest, Solidays, la Route du Rock, Poupet, les Folles Journées, Chorus, Jazz à La Défense,etc.., les tournées (Stars 80, Danse avec les Stars ou Jean-Louis Aubert, Thérapie Taxi, …), d’Ovni tel que Le Royal de Luxe dans le monde entier, ou La Machine, avec le même périmètre géographique et de l’évènementiel d’entreprise. L’une de ses spécificités est de fabriquer son propre câblage, un élément essentiel qui assure à ses prestations un supplément de fiabilité au moment de la mise en route, ainsi que de concevoir son propre packaging, qui est là aussi un facteur de fiabilité mais aussi de rapidité de mise en route et de simplicité de transport. Très vite, Melpomen s’est également fait un nom dans l’intégration (vente et installation pérenne de matériel) en équipant des lieux de grande taille tel que le Stade de France, la Grande Halle de la Villette ou encore le Parc Astérix en son, éclairage et vidéo, mais aussi de nombreuses salles de musiques actuelles, de théâtres, d’opéras, de congrès et de conférences…Pour Melpomen, l’avenir au sein du groupe B Live passe par la globalisation et la mutualisation des moyens car les acteurs du milieu ne cessent de grandir tandis que les besoins en matériel et en technologie – Internet et numérique obligent – sont toujours plus importants.

TRANSPALUX

FONDÉE PAR JÉSUS DIAZ ET SA FEMME JACQUELINE AU LENDEMAIN DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE, TRANSPALUX EST VITE DEVENUE LEADER SUR LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE MATÉRIELS D’ÉCLAIRAGE ET DE GROUPES ÉLECTROGÈNES INSONORISÉS POUR LES TOURNAGES DE CINÉMA ET DE TÉLÉVISION.

Reprise en 1970, par leur fils Didier, elle offre sans doute un des parcs de matériel parmi les plus importants d’Europe, à la fois très diversifié en gamme (HMI, studio, fluorescence et désormais LED) et très complet en accessoires. Pour garantir une continuité de service sur les tournages en région, Transpalux possède plusieurs agences en métropole (Nice, Marseille, Lyon, Angoulême, Rennes, Bastia et Lille) et en outre-mer (Guadeloupe, La Réunion).
L’un de ses points forts est sans conteste de pouvoir proposer une offre globale grâce à une étroite collaboration avec les entreprises appartenant elles aussi au groupe B Live et spécialisées en lumière (Lumex), caméra (Transpacam) et machinerie (Transpagrip). Forte de 70 ans d’expérience, présente sur plus de 60 films – français ou étrangers – par an (en 2017, Les Tuches 3, La Chtite famille, Belle et Sébastien 3), Transpalux s’est également adaptée au marché de la fiction et est de plus en plus présente sur les tournages de séries télé ou web (Netflix).

DIDIER DIAZ

Un homme de cinéma… Difficile de définir autrement, le patron de Transpalux lui qui a dû se faire émanciper (il n’était pas majeur!) pour reprendre l’affaire familiale après le décès de son père. Et un homme de passion dont les productions et les techniciens apprécient l’expérience et la rigueur…
Ce n’est pas un hasard si depuis 2 ans, à côté de ses fonctions chez Transpalux, il est à la tête de la FICAM (Fédération des industries du Cinéma, de l’audiovisuel et du multimédia), qui regroupe 150 entreprises dont l’activité couvre l’ensemble des métiers et du savoir-faire technique de l’image et du son…

FRANCK GRAUMANN

Diplômé de l’ESCI, il a toujours travaillé dans la prestation audiovisuelle en France et à l’international. Il débute sa carrière en 1994 dans le groupe Canadien Cinram avant de rejoindre Reed Midem où il travaillera au développement commercial international d’une plateforme Internet et des marchés MIPTV et MIPCOM. En 2006 il se tourne vers le secteur des industries techniques et rejoint le groupe Éclair puis la société Digital Factory à la Cité du cinéma. Il devient directeur général de Transpagrip et Transpacam il y a 4 ans.

TRANSPAGRIP

HÉRITIÈRE DE CAR-GRIP-FILMS, QUI A COLLABORÉ – EN 30 ANS – À DES MILLIERS DE PROJETS CINÉMATOGRAPHIQUES ET AUDIOVISUELS, TRANSPAGRIP POSSÈDE UN CHAMP D’ACTION TRÈS LARGE.

Transpagrip met à la disposition des productions un important parc de matériel machinerie, des grues et des véhicules techniques pour le tournage des courts et longs métrages, des clips, des spots de publicité, des fictions ou des émissions de télévision. En une journée, Transpagrip est parfois présente sur 40 tournages (cinéma ou fiction) en simultané…
Face à la concentration grandissante des groupes audiovisuels, partenaires privilégiés de Transpagrip, mais également l’arrivée sur le marché de nouveaux acteurs comme Amazon ou Netflix, la complémentarité, voire la synergie, avec Cicar qui fait le même métier au sein du groupe B Live est aujourd’hui un atout de poids pour Transpagrip.

TRANSPACAM

TRANSPACAM EST SPÉCIALISÉE DANS LA LOCATION DE MATÉRIEL PROFESSIONNEL DE TOURNAGE (CAMÉRAS, OPTIQUES ET ACCESSOIRES POUR LE CINÉMA, LA TÉLÉVISION ET LA PUBLICITÉ).

Née il y a 8 ans de la fusion de deux autres entreprises Transpacam est devenue l’un des principaux leaders du secteur avec, chaque année, pas moins d’une trentaine de films et 70 fictions tournés avec ses caméras.
Son rachat par le groupe B Live en même temps que Transpalux et Transpagrip vont lui permettre de poursuivre les importants investissements technologiques nécessaires pour rester concurrentielle en matière d’optique et de nouvelles caméras.

TRANSPASTUDIOS

SITUÉS EN ÎLE DE FRANCE (À BRY-SUR-MARNE ET SAINT-OUEN) ET EN PROVINCE (ANGOULÊME ET TOURCOING), LES STUDIOS DE TRANSPASTUDIOS SONT CONFIGURÉS POUR LES TOURNAGES DE FILMS, LES FICTIONS TÉLÉ, LES CLIPS OU LES SPOTS DE PUBLICITÉ.

Habitués à accueillir les équipes de tournage, ces studios offrent toute la logistique nécessaire à la fabrication des films.
Les Studios de Bry-sur-Marne figurent, avec huit plateaux et une surface de 20 000 m2, parmi les plus grands studios de France et ont peu à peu évolué en studios de cinéma. C’est sur place que viennent tourner Mathieu Amalric ou Albert Dupontel et que la série Versailles a été réalisée. Les plateaux, d’une superficie pouvant varier de 300 à 1 100 m2, offrent également un nombre important de services complémentaires : ateliers destinés à la construction des décors, des loges, des bureaux, des zones de stockage, des services lumière et divers moyens techniques, deux lieux de restauration ainsi Les 2 ailleurs, magasin spécialisé en location de meubles et d’accessoires…
À Saint-Ouen, ce sont 3 plateaux de 350 à 1 000 m2 que possède Transpastudios, à Tourcoing, 1 plateau de 500 m2 et à Angoulême, deux plateaux de 600 et 800 m2.

PASCAL BÉCU

Diplômé de l’école des Gobelins, il débute sa carrière comme photographe publicitaire avant de participer, en 1986, à la création des studios de cinéma d’Arpajon qu’il dirige jusqu’en 2011.
En 2003, il est nommé Directeur des studios de Bry-sur-Marne, site historique de la SFP. Depuis, son objectif principal est de promouvoir le tournage en studio et de valoriser tout le potentiel qu’offre un « outil » comme les studios de Bry au service de toutes formules de productions.

MARIE JOSÉ COLLET

À la tête de Cininter depuis janvier 2018, Marie-Joe a travaillé près de 30 ans dans la prestation lumières dont 20 années chez Ciné Lumière de Paris.
Dans le groupe B Live, son objectif est double : développer ce nouveau segment tout en maintenant un lien humain de qualité avec les clients et conserver la qualité des équipements ainsi que celle de la prestation grâce aux compétences des équipes et à des nouveaux outils de travail performants.

CININTER

C’EST EN 1975, SOUS LA HOULETTE DE SERGE MULLINS ET DES CHEFS ÉLECTRICIENS JACQUES VIGIER, JEAN CLAUDE REUX ET LUIGI BISIOLI QUE LA SOCIÉTÉ DE LOCATION DE MATÉRIEL D’ÉCLAIRAGE CININTER EST CRÉÉE.

Spécialisée dans les tournages d’émissions de télévision en extérieur (Secrets d’Histoire, Bienvenue chez nous…), elle est également présente sur de nombreux plateaux de cinéma pour des courts ou longs métrages (La Haine, Les Randonneurs ou encore L’élève Ducobu).
Forte de son appartenance au groupe B Live, Cininter peut se prévaloir d’un ambitieux support technique grâce à la mutualisation des moyens des autres sociétés de location de lumières du groupe comme Cicar, dont elle partage les locaux.

LUMEX

CRÉÉE PENDANT L’ÂGE D’OR DU CINÉMA FRANÇAIS EN 1950 PAR M. DELAFON, CHEF ÉLECTRICIEN AUX STUDIOS DE BOULOGNE ET SPÉCIALISÉE DANS LA LOCATION DE MATÉRIEL D’ÉCLAIRAGE POUR LE CINÉMA, LUMEX A PEU À PEU DIVERSIFIÉ SON ACTIVITÉ.

La société est ouverte aux métiers de l’audiovisuel et de l’événementiel. Ses camions blancs équipés de groupes électrogènes sont aisément reconnaissables. Grâce à sa maîtrise des technologies innovantes comme l’Agilight (une grue dont les deux bras réunis atteignent une envergure de 37 m) et les Twin Pack, elle a su s’imposer comme le partenaire indispensable des émissions en direct, des événements sportifs, des défilés de mode et aussi de la fiction TV.
Désormais intégrée au groupe B Live, ses équipes travaillent main dans la main avec celles de Cininter et Transpalux, ce qui est une force, face aux nécessaires investissements de masse qu’occasionne l’irruption des leds sur le marché de la location de lumières depuis 5 ans.

FRANÇOIS ROGER

Il débute sa carrière auprès du directeur de la photo Laurent Dailland en 1987. Début 1990, il développe la partie commerciale du département Télévision chez Locaflash avant de rejoindre l’Espagne où il crée une société d’éclairage événementiel et travaille comme free-lance sur des longs métrages et des spots publicitaires. En 2012, de retour en France, il participe à la création d’acc&Led avant de rejoindre Ciné Lumières De Paris dont il devient directeur en 2016. Il dirige Lumex depuis fin 2017 et a déjà lancé des recherches destinées à la création d4un groupe électrogène propre pour les JO de Paris 2024.

ÉRIC BOUVIER

Comme il l’aime le raconter, Éric Bouvier a grandi sur un plateau de cinéma puisque son père et son grand-père conduisaient eux-mêmes des camions sur les tournages. C’est donc tout naturellement qu’il a pris leur relève d’abord en devenant chauffeur puis en rachetant Cicar à ses créateurs en 1989.
Son credo? La transmission d’une expérience de 35 ans aux jeunes qui démarrent dans ce métier…

CICAR

SPÉCIALISÉE DANS LA LOCATION DE VÉHICULES UTILITAIRES DE 3 À 40 M3, LA SOCIÉTÉ CICAR – CRÉÉE EN 1965 PAR LE PHOTOGRAPHE DE PLATEAU DE JEAN GABIN ET PAR UN CHEF MACHINO – POSSÈDE UNE FLOTTE DE 65 CAMIONS.

Parmi eux, des camions pour transporter les décors, des camions régie ou service électro, des véhicules machinistes, tous destinés aux tournages de courts ou longs métrages, de publicité ou de clips.
Forte de sa longue histoire et actrice reconnue du métier, CICAR peut tabler sur la confiance des directeurs de production ou des régisseurs généraux qui font appel à ses services. Son intégration au groupe B Live permet à l’équipe d’être sereine face aux mutations du secteur grâce à la mutualisation des véhicules avec les autres entreprises de location de camions du groupe.

CONTACT

SUIVEZ-NOUS

ADHÉRENTS

NEWSLETTER